Traitement des termites

Traitement des termites : un peu de biologie

En France métropolitaine il a été recensé 5 espèces de termites souterrains, c’est à dire que la termitière se trouve sous terre. Leur alimentation se compose exclusivement de cellulose provenant des habitations (papier, cartons, polystyrène, ouvertures et charpentes bois…) ou directement dans la nature (arbres, bois morts…).

traitement des termites - termitière schématique

Comment détecter la présence de termites ?

Les termites ne se laissent pas repérer aussi facilement que d’autres insectes qui investissent le bois de nos habitations.
Il faut tout d’abord regarder à l’extérieur : un stock de bois de chauffage, un abri de jardin en bois, une souche d’arbre…

Contrairement aux idées reçues, les termites ne s’attaquent pas directement à la charpente ; s’ils trouvent une source de nourriture au rez-de-chaussée (plinthes, encadrements de portes, fenêtres en bois, parquet…) ils commenceront par se nourrir ici avant de se diriger vers d’autres sources de cellulose.
Bien que très discrets, ils laissent malgré tout quelques traces derrière eux qui peut nous permettre de les détecter :

  • Détection de termites - Encadrement de porte abimé

    Les termites ne s’attaquent qu’à l’intérieur du bois, et laissent l’enveloppe intacte. Une peinture qui s’écaille, des boursouflures en surface ou un bois creux, indiquent une présence éventuelle de termites.

  • Détection de termites - Trous d'aération

    De petits trous gros comme une tête d’épingle dans du papier peint. Ce sont des trous d’aération, souvent repérés tardivement après leur passage.

  • Détection de termites - Cordon sur un mur

    Des cordons constitués de terre, salive et excréments permettent de créer de petits “tunnels” qui servent aux termites afin de cheminer sur des matériaux durs (béton, parpaings, pierre…) sans être vus et exposés à la lumière.

  • Détection de termites - Termites dans le sol

    Les termites sont reconnaissables grâce à leur couleur blanche, ce qui les différencie des fourmis avec qui ils sont souvent confondu.

  • Détection de termites - Essaimage

    Les termites ailés sont des reproducteurs. L’essaimage se fait au printemps lorsque des nuées de termites s’envolent afin de créer de nouvelles colonies. Ils perdent leurs ailes après ce seul et unique envol.

Comment fonctionnent-ils ?

Chez les termites xylophages (comme ceux appartenant au genre Reticulitermes) l’aliment de base est le bois dans lequel les insectes trouvent la cellulose nécessaire à leur métabolisme. Ainsi, dans la nature, les termites ont un rôle écologique important en participant au recyclage du bois mort essentiellement en milieu forestier. Les problèmes commencent quand des hordes d’insectes envahissent les structures et les zones d’habitation (maisons, immeubles, bâtiments industriels, bureaux, appartements…)

Différentes castes de termites

Les termites ouvriers les nourriciers de la colonie

Lorsque des dégâts de termites sont découverts, on rencontre généralement, et en grand nombre, de petits individus blancs. Ce sont les ouvriers. Ils sont responsables des dégâts. Ils consomment et digèrent la cellulose qu’ils sont ensuite capables de régurgiter pour distribuer aux autres membres de la colonie ; c’est ce que l’on appelle la trophallaxie. Constamment en recherche de nourriture, les ouvriers prospectent sans relâche et tous azimuts. Ce sont eux qui construisent les cordonnets. Ils sont également responsables de la bonne santé des larves et de l’entretien de la termitière.

Les termites soldats les protecteurs de la colonie

Il est également fréquent de rencontrer des individus blancs de la même taille que les ouvriers mais possédant une tête disproportionnée et très colorée. Ce sont les soldats. Beaucoup moins nombreux que les ouvriers, pourvus d’une tête très chitineuse et de 2 grosses mandibules, ils ont à charge la protection de la population contre les ennemis (principalement les fourmis). Leur tête hypertrophiée ne leur permettant pas de se nourrir seul, les ouvriers les alimentent par trophallaxie.

Les néoténiques reproducteurs secondaires

Lorsque l’infestation est massive, il est possible d’observer des reproducteurs secondaires appelés néoténiques. Ils ressemblent aux ouvriers mais sont plus longs (5-6 mm) et possèdent sur le dos de petites ébauches d’ailes (les fourreaux alaires). Ils sont capables de se déplacer dans les galeries créées par les ouvriers et de fonder, un peu plus loin, une nouvelle colonie.

Le couple reproducteur une phénoménale fertilité

À l’origine d’une population de termites, il y a un couple reproducteur. Composé d’un termite mâle mobile de couleur sombre et ayant perdu ses ailes, et d’un termite femelle, sombre également mais dont l’abdomen énorme prend des teintes variées.
Cet abdomen hypertrophié (de quelques millimètres à quelques centimètres) abrite un appareil reproducteur capable de créer plusieurs milliers d’œufs par an. Ce reproducteur est incapable de se déplacer et donc de se nourrir. Comme le reste de la population il est alimenté par les ouvriers.

Une fois par an : l’Essaimage

Manifestation visible et caractéristique de leur présence, l’essaimage se produit une fois par an (de janvier à avril selon les espèces) lorsque les populations sont déjà bien implantées. À ce moment des centaines de reproducteurs primaires mâles et femelles s’envolent par des orifices creusés par les ouvriers. Ces reproducteurs sont ailés, de couleur sombre. Leur vol s’arrête rapidement. Au gré du hasard, des couples se formeront et, les plus chanceux qui tomberont près d’une cavité dans le bois ou le sol, pourront se reproduire et créer une nouvelle population.

La forme des termites ailés prête bien souvent à confusion avec celle des fourmis. Cependant les fourmis ailées se distinguent des termites ailés par des antennes coudées, une partie médiane rétrécie (“taille de guêpe”), des pattes qui dépassent l’abdomen, deux paires d’ailes de longueur différente.

Voici une courte vidéo d’un essaimage de termites :

Retrouvez notre article complet sur l’essaimage de termites ici : Essaimage : différencier les fourmis des termites

Communication

Hormis les termites reproducteurs ailés, toutes les autres castes sont aveugles. Ils se déplacent et communiquent grâce à des substances spécifiques qu’ils laissent derrière eux et qui seront reconnues par leurs congénères. Ce sont les phéromones de piste. Il existe également des phéromones d’alarme sécrétées en cas de danger et destinées à alerter le reste de la population.

Les termites sont des insectes sociaux qui communiquent, ils s’échangent de la nourriture mais également de l’information telle que le chemin à suivre pour la trouver ou pour alerter de la présence d’un danger.

Développement des termites

Comme la plupart des invertébrés, les termites croissent par étape. À la fin d’une période de croissance, lorsque le squelette externe (cuticule) devient trop étroit, il se détache peu à peu et une nouvelle carapace plus grande se forme aussitôt. On appelle ce processus : la mue. Les termites ouvriers muent une petite dizaine de fois avant d’avoir leur taille finale.

Conséquences : des dégâts considérables

Les termites, présents à l’intérieur du bâti, occasionnent des dégâts très importants. Ils se propagent dans les plinthes, les poutres, les encadrements d’huisseries qu’ils ingèrent au fur et à mesure de leur progression ne laissant derrière eux qu’une mince enveloppe superficielle, voire la seule couche de peinture de finition.

Creusé de l’intérieur, le bois s’affaiblit et ne peut plus jouer son rôle de maintien de la structure de la construction. Les termites s’attaquent à tous les objets constitués de bois et cellulose et endommagent également les matériaux tendres se trouvant sur le passage, tels que le plastique (ex : gaines électriques), plâtre, isolants, papiers peints, linoleums, etc…

Découvrir leur présence signifie souvent que les dégâts sont déjà importants. Leur activité peut parfois même causer des effondrements, voire l’écroulement des constructions si celles-ci ne sont pas entretenues.

Vous découvrirez ci-dessous quelques photos de dégâts constatés dans diverses maisons.

  • Dégâts de termites sur une plinthe
  • Dégâts de termites sur une poutre
  • Dégâts de termites sur un linoléum
  • Dégâts de termites sur un meuble
  • Dégâts de termites sur un mur
  • Dégâts de termites sur un encadrement de porte

Traitement curatif : la méthode Sentri Tech

Diagnostic du conseiller

Après nous avoir contacté, un de nos conseiller prendra rendez-vous pour venir voir sur place s’il s’agit bien d’une infestation de termites ou s’il s’agit simplement de fourmis car il est possible de les confondre, surtout pendant la période de l’essaimage.

Il fera un examen complet du bâti et du jardin et pourra sans erreur vous faire un diagnostic précis de la présence ou non de termites ainsi que leur ampleur et des moyens à employer pour vous en débarrasser.

Note : En cas d’injonction de la mairie, notre conseiller identifiera de la même façon s’il y a une présence ou non de termites et vous proposera en cas d’absence de termites un système de surveillance qui vous permettra d’être en règle vis à vis de la loi. L’avantage de ce système de surveillance est qu’en cas de découverte de termites plus tard, il sera alors simple et moins onéreux de passer à un traitement curatif.

Installation du dispositif de pièges

Un plan d’implantation est préparé par le technicien applicateur ou votre conseiller, tous deux formés à la méthode Sentri Tech et agréés.

Un piège sera posé dans le sol tous les 3 mètres en periphérie du bâti.
Une “Box” sera posée sur chaque cordon à l’intérieur de la maison comme à l’extérieur pour que les termites amènent directement le produit à la termitière.

Dans le cadre de la protection d’un terrain uniquement. Les stations sont placées au sol tous les 7 mètres en périphérie avec un maillage vers l’intérieur tous les 7 mètres également ainsi que des stations additionnelles sur traces. Pour un terrain supérieur à 1000 m² les stations sont placées tous les 10 mètres en quadrillage.

Comment se déroule l’installation des pièges destinés à éradiquer la colonie de termites :

Une fois l’installation des pièges effectuée, le technicien viendra vérifier leur consommation par les termites en moyenne tous les deux ou trois mois en fonction de l’activité constatée (ou tous les mois en cas de forte consommation) et recharger les pièges en produit si nécessaire jusqu’à l’élimination de la colonie.

Vidéo d’une visite de contrôle par le technicien applicateur agréé Sentri Tech:

Représentation schématique du fonctionnement des pièges

Comme nous venons de le voir dans la précédente vidéo, les termites attirés par les appâts des pièges s’en nourrissent et par le biais de la trophallaxie la transmettent à l’ensemble de la colonie. Ainsi c’est toute la colonie qui se trouve contaminée par le produit et qui est détruite petit à petit.

Nous voyons sur le schéma ci-dessous qu’il était inutile de traiter l’arbre qui est situé à plus de 5 mètres du bâti car les termites vont s’en charger eux-mêmes.

Action des pièges sur les termites

Entre la pose des pièges et l’élimination totale de la colonie de termites il se passe une durée d’environ 8 à 10 mois. Un certificat d’élimination vous sera alors remis.

Traitement préventif : protection avant construction

La meilleure façon de protéger votre bien des termites est de prendre toutes les mesures nécessaires avant même sa construction, de plus avant toute construction il est obligatoire, par arrêté préfectoral suivant le département, d’effectuer un traitement préventif anti-termites du bâtiment par barrière physique ou physico-chimique.

Carte des départements soumis à la réglementation par arrêtés préfectoraux

Carte de France termites

Depuis novembre 2007, la loi impose par décrets des mesures de protection des bâtiments avant construction pour prévenir des infestations de termites au niveau de ces futures constructions.

Ces décrets sont applicables sur l’ensemble des zones couvertes par un arrêté préfectoral ;
suivant les départements, cela peut aller de la commune infestée jusqu’au département dans sa totalité.

Barrière Physique

Pour une maison individuelle – Dalle portée – Élévation parpaing ou brique

Entreprise certifiée CTBA+

Ces barrières sont sans biocides, c’est à dire sans substances chimiques. Elles répondent aux normes écologiques.

Leur but est d’empêcher les termites de pénétrer à l’intérieur du bâtiment ou de l’habitation.

La protection se fait sur les différents points de passage des termites : murs, tuyaux, joints de dilatation et l’application est valable sous différents matériaux de construction (briques, parpaings, murs banchés…).

Les produits que nous utilisons bénéficient d’une certification du FCBA et d’un avis technique délivré par le CSTB.

  • Mélange de poudre et liquide
  • Encollage perimetre
  • Perimetre terminé
  • Protection des réseaux

Barrière Physico-Chimique

Pour bâtiment industriel, tertiaire ou individuel

La barrière physico-chimique est un système à effet létal contre les termites souterrains. La barrière intègre un produit chimique biocide active à effet termicide qui assure le non franchissement de la barrière par les termites.

La barrière est mise en œuvre durant la construction en protection périmétrique au niveau des zones potentielles de passage de termites souterrains entre le bâti à protéger et le sol.

Ces zones d’accès sont notamment les joints entre matériaux maçonnés, les zones de passage des gaines et tuyaux à l’interface sol-bâti.

Utilisation en zone sismique- Compatible avec tout système constructif et éléments de maçonneries.

  • Barrière physico-chimique anti termite
  • Barrière physico-chimique anti termite
  • Barrière physico-chimique anti termite
  • Barrière physico-chimique anti termite
  • Barrière physico-chimique anti termite

Foire aux questions

Posez nous vos questions sur les termites, nous y répondrons.


    Voici les questions auxquelles nous avons répondu :

    Peut-on vendre une maison avec des termites ?

    Un diagnostic dit “termites” est obligatoire par arrêté préfectoral dans certains départements ou certaines villes (voir la carte des arrêtés préfectoraux).

    Dans la mesure où ce diagnostic a été effectué et intégré au sein du dossier de diagnostic technique, l’acheteur et le notaire sont informés de la présence de termites.

    Cela n’empêche pas la vente du bien.
    Il faut toutefois que l’acquéreur et le vendeur trouvent un accord sur la prise en charge de l’élimination des termites car le traitement est obligatoire.


    Comment traiter et se débarrasser des termites ?

    S’il se confirme que des termites ont envahi votre terrain ou votre habitation, il est indispensable de faire un diagnostic afin d’évaluer l’importance de l’infestation et les différents passages observés.

    Un conseiller vous proposera par la suite le traitement le plus adapté, avec la pose de pièges dans votre jardin et/ou sur les lieux de passages des termites, un traitement des bois (ouvertures, plinthes, charpente), etc.

    Après avoir éradiqué la colonie, il est possible (et recommandé) de mettre en place un contrat annuel afin de parer à un possible retour des termites sur votre terrain. Ainsi, un technicien se déplacera chez vous plusieurs fois par an, afin de contrôler les pièges et d’observer une présence ou non de termites.


    Que signifie la présence de trous dans les poutres en bois ?

    La plupart du temps, cela signifie une activité d’insectes xylophages ou à larves xylophages.

    Ainsi, la vrillette, le capricorne, le sirex, le lyctus ou le termite font partie des insectes susceptibles de créer des galeries et d’endommager les bois d’une habitation.

    Seule exception, le termite étant lucifuge (c’est à dire qu’il ne s’expose jamais à la lumière), il ne percera pas la surface du bois. Le termite évolue principalement à l’abri des regards, en circulant à l’intérieur du bois ou des murs, ce qui le rend par conséquent difficile à repérer.

    Par conséquent il est beaucoup plus probable que des trous visibles dans les poutres en bois indiquent la présence de vrillette, capricorne etc. que de termites qui eux, sont beaucoup plus discrets.


    À quoi sert le xylophène ?

    Le xylophène est avant tout une marque déposée. Il s’agit d’un produit à base de solvants issu de plusieurs composants chimiques.

    Il est le plus souvent utilisé en injection ou en pulvérisation sur les différents bois infestés. Son action permet d’éradiquer les insectes et les larves présents dans le bois.


    Quelle est la différence entre les termites et les vrillettes ?

    Les vrillettes sont des insectes à larves xylophages. Ainsi, la femelle pond des œufs dans le bois qui donneront par la suite des larves. Ces larves deviennent adultes au bout de plusieurs mois, voire plusieurs années, et forent de petits trous à la surface du bois afin de s’en extirper. Elles possèdent une paire d’ailes qui leur permettent de voler.

    Les termites sont quant à eux des insectes sociaux, vivant principalement sous terre (en France). Leur présence est souvent difficile à déceler étant donné qu’ils ne cheminent qu’à l’intérieur du bois ou des murs, et donc ne provoquent aucuns dégâts sur la surface du bois. Chez les termites, seuls les reproducteurs peuvent partiellement voler.


    Quelle est l’efficacité des produits et des pièges anti-termites que l’on trouve dans le commerce et les grandes surfaces du type Leroy Merlin, Leclerc ou Bricorama par exemple ?

    il nous est difficile de répondre à cette question car nous connaissons mal ces produits.

    Toutefois, bon nombre de nos clients ayant essayé les pièges du commerce se sont retrouvés avec la problématique de départ accentuée et une inefficacité constatée.

    Une entreprise certifiée est l’assurance de l’élimination des termites car les dossiers sont suivis jusqu’à l’élimination effective de la colonie de termites, les produits sont certifiés par une A.M.M. (autorisation de mise sur le marché) et la méthode est éprouvée.


    Quel est le traitement contre les termites volants ?

    La présence de termites volants ou termites ailés, signifie qu’une colonie est présente non loin de votre habitation et/ou qu’une nouvelle va prochainement se développer.

    Les termites volants sont des adultes sexués quittant une colonie surpeuplée et s’envolent afin de fonder une nouvelle termitière.
    Ce vol doit vous alerter sur une possible infestation. Un diagnostic ainsi qu’un traitement peuvent vous être préconisés.

    Vous pouvez retrouver notre article complet sur l’essaimage de termites ici : Essaimage : différencier les fourmis des termites


    Qu’est-ce-que le détermitage ?

    Le détermitage est globalement l’action qui consiste à se débarrasser des termites.

    Il existe deux moyens d’action pour y parvenir :

    • La méthode par piège :
      C’est la méthode que nous privilégions car elle est sans danger pour l’environnement. Il n’y a pas de produit répandu en terre, seuls les termites sont en contact avec la molécule et se la transmettent d’individu en individu.
    • La méthode par barrière :
      C’est l’ancienne méthode qui consistait à injecter du produit dans les murs de la maison. Cette méthode n’est plus d’actualité car polluante, en effet le fait de répandre du produit ainsi ne garantit pas qu’il ne se retrouve pas dans la terre par infiltration etc.

    Est-il obligatoire de faire un diagnostic termites pour la vente d’une maison ?

    Depuis la loi de juin 1999, il est obligatoire de faire un diagnostic termites (ou état parasitaire) avant la vente d’un bien.

    Toutefois, cette loi ne s’applique que pour les zones en France identifiées par un arrêté préfectoral (voir carte).

    Les maisons d’habitation ainsi que leurs dépendances sont concernées. Il en est de même pour les locaux commerciaux et les terrains non bâtis.

    Seul un diagnostiqueur accrédité pourra réaliser ce type de diagnostic.

    Une entreprise de traitements n’est pas autorisée à dresser ce type de rapport.


    Quelles sont les zones obligatoires pour le traitement termites ?

    En France, les zones concernées sont définies par arrêté préfectoral.

    Une carte est régulièrement mise à jour par les autorités (voir la carte des arrêtés préfectoraux).


    Existe-t-il une plante anti-termites ?

    Non. Il n’y a pas de répulsif naturel connu à ce jour.

    Il est d’ailleurs courant de retrouver des termites dans des parterres, des pots de fleurs voire des potagers.


    Comment peut-on identifier la présence de termites ?

    Les termites sont des ravageurs discrets. Leur présence peut être décelée grâce à de petits cordons composés de salive, de terre et d’excréments qui leur permettent de se déplacer à l’abri de la lumière.

    Un bois creux, cassant et une peinture qui s’écaille peut également indiquer une activité de termites.

    Retrouvez toutes les images et explications dans la section : “Comment détecter la présence de termites ?“.


    Peut-on traiter les termites soi même ?

    Bien sûr… mais la qualité des produits appliqués et vos connaissances se doivent d’être digne d’un professionnel. Un mauvais traitement ne fera que déplacer les termites, changeant leur cheminement mais pas leur but : se nourrir de la cellulose présente dans votre habitation.


    Quelle est la durée de vie d’un termite ?

    En moyenne, les soldats et les ouvriers vivent entre 1 et 5 ans.
    La reine, selon l’espèce, a une espérance de vie allant de 15 à 40 ans.


    Comment fonctionne un piège a termites ?

    Les pièges sont disposés de façon stratégique autour du bâti. Un appât est déposé dans chaque piège. Lorsque les termites ouvriers consomment cet appât, ils reviennent à la termitière afin de nourrir le reste de la colonie par trophallaxie (régurgitation et transfert de nourriture).

    Ainsi, toute la colonie est contaminée par l’appât et finira par être éradiquée.


    Quelle est l’efficacité de l’acide borique contre les termites ?

    L’acide borique est avant tout un antiseptique et un antibactérien. Il se retrouve également dans un grand nombre d’insecticide.

    Son efficacité sur le termite reste minime, et ne permettra pas d’exterminer totalement une colonie.


    Quels sont les traitements termites sous dallage ?

    Avant le coulage d’un dallage, il est possible de poser une protection anti-termites.
    Cela peut se faire avec un traitement surfacique, c’est à dire une bâche composée d’un insecticide qui recouvrira la totalité de la surface du bâti.
    Une autre méthode consiste à poser une bande insecticide en périmétrie intérieure du bâti.

    Ces deux produits se doivent d’être posés dans les règles selon les avis techniques et de préférence par un professionnel afin de garantir leur efficacité.


    Le traitement préventif termites est-il obligatoire ?

    Tout dépend du département dans lequel vous vous trouvez.

    En effet, depuis 2007, dans un certain nombre de départements des arrêtés préfectoraux rendent obligatoire le traitement préventif avant construction à cause des niveaux d’infestation constatés dans ces territoires.

    Vous pouvez consulter la carte des arrêtés préfectoraux dans notre rubrique : Traitement préventif : protection avant construction


    D’où proviennent les vers présents dans le bois ?

    La plupart du temps, ces “vers” sont des larves issues d’insectes xylophages tels que les vrillettes ou les capricornes. Ils peuvent circuler dans le bois pendant plusieurs mois voire plusieurs années avant d’en sortir en tant qu’insecte adulte.


    Qu’est ce que les termites kalotermes ?

    Ce sont des termites qu’on retrouve essentiellement sur le pourtour méditerranéen, il ne s’attaquent que rarement aux bâtiments.


    Le vinaigre blanc est-il efficace contre les termites ?

    Attention ! Même si sur le moment un mélange de vinaigre et de citron vous parait efficace pour éloigner les termites ou en tuer quelques uns, vous n’aurez fait que déplacer le problème et un nouveau cordon va se former dans un endroit bien plus discret car la termitière sera toujours présente et active, et les termites à la recherche de nourriture.

    Au contraire, il vaut mieux profiter de cet accès à la termitière pour y poser des pièges et commencer à traiter le problème.


    Quelle est la taille des termites ?

    Les termites sont de différentes tailles selon leur groupe d’appartenance :

    • Les ouvriers mesurent entre 4 et 6 millimètres
    • Les soldats mesurent environ 8 millimètres
    • Une reine peut mesurer entre 10 et 12 centimètres.

    Quelles sont vos zones d’intervention ?

    Nous intervenons dans tout le grand ouest de la métropole française, particulièrement dans les départements de la Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Gironde, Loire Atlantique et Vienne qui sont particulièrement touchés par les termites mais également dans les département limitrophes si nécessaire.

    Les îles de Mayotte et La Réunion sont eux aussi sujets à de fortes infestations de termites et les Laboratoires Sublimm y sont naturellement présents pour y protéger vos biens.


    Qu’est-ce que la trophallaxie ?

    La trophallaxie est la méthode par laquelle les ouvriers nourrissent l’ensemble de la colonie.

    Ils ingurgitent de la cellulose en digérant par exemple du bois mais également tout matériau contenant de la cellulose (papier, tissu, meubles etc.) et en stockent dans un intestin secondaire pour les transmettre aux autres castes qui ne sont pas capables de se nourrir seuls (soldats, reine).

    C’est grâce à la trophallaxie que nous allons pouvoir éliminer l’ensemble d’une termitière sans même savoir où elle se trouve car il suffira de donner notre produit à manger aux ouvriers pour qu’ils contaminent les autres membres de la colonie.